Couvées précoces ou tardives

A vos couvées

 

 

Le printemps arrive et avec lui les nouvelles couvées.

 

Les avis divergent : dois- je faire des couvaisons en janvier ou attendre le mois d'avril ?

Personnellement j'essaie toujours de faire une couvée précoce, mais celle-ci s'avère plus compliquée et aussi un peu plus coûteuse.

Pour mettre à couver, il faut des œufs. Or en hiver les journées sont courtes : en décembre et janvier le jour se lève à 8 heures et à 17 heures il fait nuit. Donc moins de 1 0 heures de lumière naturelle ne suffisent pas. Les poules pondent très peu voir pas du tout. Pour y remédier, une seule solution allonger la durée pendant laquelle les poules pourront se nourrir, car comme le dit le dicton « la poule pond par le bec ».

 

Il faut donc prévoir un éclairage d'appoint afin d'arriver à un total de 1 5 à 1 6 heures de lumière. Pour cela il suffit d'utiliser une minuterie et une ampoule basse consommation en programmant un éclairage de 4 heures du matin jusqu'au lever du jour puis du crépuscule jusqu'à 20 heures. 1 5 jours plus tard, oh miracle des œufs à foison.

Nous voilà donc paré pour remplir la couveuse. 3 semaines plus tard voilà des poussins qu'il faudra mettre sous une lampe chauffante dans un local isolé et éclairé en continu afin que ce petit monde puisse manger à volonté jour et nuit.

Vos poulettes ainsi nées en janvier ou février vont entrer en ponte en juil let,et prendront le relais de vos reproductrices, qui elles vont commencer la mue et de ce fait seront en repos.

Cette méthode permet d'avoir des œufs toute l'année. De plus la saison suivante vos poulettes devenues adultes pondront de gros œufs que vous pourrez à nouveau mettre en couveuse ....ou non.

Cette pratique j'en conviens est très artificielle et un peu contre nature.

Passons à la 2é solution,

 

Laissons faire la nature, attendons les jours meilleurs du printemps, les poules entrerons en ponte progressivement courant mars et les couvées naitront en avril ou mai, qu'elles soient artificielles ou naturelles. Les jeunes pourront grandir et chercher leur nourriture dans la nature pendant de longues heures.

Cependant s'il fait trop chaud durant la journée  ils préfèreront se mettre à

l'ombre. Mais pendant ce temps ils ne mangeront pas et donc ne grossiront pas.

Sachant que pour exposer un sujet en pleine condition il faut environ 7 mois avec des naissances en avril mai les expositions de l'automne et début d'hiver se trouvent limitées Ceci explique pourquoi l'on rencontre lors de ces expositions des sujets immatures ou tout au moins trop légers.

Cette 2é solution est plus compatible pour une participation à la coupe de France de printemps alors que la ere méthode permet de disposer de sujets adultes fins près pour notre championnat d'automne.

 

A chacun de choisir selon ses objectifs,pour ma part je fais un mixte Bon élevage à tous.


                                                                                                                     A.Pradine

×